Mon panier 0
Mes favoris 0

Des albums coréens pour recréer le lien avec le vivant dès le plus jeune âge



Le monde dans lequel nous évoluons change chaque jour un peu plus vite. Tout comme l’état de notre planète. Notre rapport distendu à la nature semble étroitement lié à ces changements, ressentis avec un certain éloignement. C’est pourquoi il est si important de recréer du lien avec les animaux et le vivant de manière générale et ce dès l’enfance. Parmi les albums coréens traduits, on remarque que cette thématique revient souvent, bien que présentée de différentes manières.

Pour les plus jeunes, HeyJin Go raconte Un jour d’été dans la vie d’une famille d’ours polaire. Ils ont chaud mais se détendent en dansant joyeusement dans l’eau. Soudain, un ours aperçoit quelqu’un qu’il paraît connaître, en bas de l’image. Ce n’est autre qu’une petite fille visitant régulièrement le zoo dans lequel les ours vivent. L’artiste réussi à faire jaillir les questions dans l’esprit des jeunes mais aussi des moins jeunes sans non plus dramatiser à outre mesure. Elle pose la situation telle qu’elle est, en l’amenant avec la surprise. On ne peut cependant l’ignorer.


Dans un style très similaire, le duo Jin Joo et Jin Kyung raconte Chez nous. Là encore, de sublimes doubles pages présentent des loutres, des lémuriens, des lions, et d’autres animaux qui vivent leur vie tranquillement dans une sorte d’opulence. Ils s’amusent, ils font du sport et pratiquent des activités étrangement humaines. Une page dépliante à la fin nous demande toutefois de ne pas oublier d’où ils viennent. Le rendu est plus brutal mais plus poignant.


Myung-Ae Lee aborde des problématiques légèrement différentes dans son album Sur mon île : la surconsommation du plastique et la dégradation de l’environnement et de l’habitat des animaux marins. Un narrateur inconnu mais qu’on suppose être un oiseau décrit son île faîte de plastique jeté par l’action humaine. Il parle de ses amis, surpris par ce paysage coloré, qui s’y habituent jusqu’à ce qu’ils y restent emprisonnés ou bien qu’ils en ingèrent trop. Les images sont très parlantes, pleines de détails qu’on souhaiterait ignorer dans nos vies de tous les jours. Sur mon île sera plus adapté à un public plus âgé, qui puisse comprendre sans se sentir submergé par l’impuissance d’une situation trop grande pour une seule personne.

Faire passer un message fort, c’est évidemment important. Parfois, il est tout aussi nécessaire d’y ajouter de l’espoir. C’est le cas dans l’album de Hye-Eun Kim avec Le crayon. Sans aucune parole, il donne la part belle à l’imagination. Une forêt naît d’un crayon. Elle se peuple de mammifères et d’oiseaux. Mais voilà les hommes et les machines qui viennent couper les arbres…pour en faire des crayons. Une jeune fille en achète un vert et avec, elle répare la forêt coupée et y redonne vie. Que d’espoir dans ce dessin, que de lumière et de couleur ! Avec un peu d’imagination, on peut certainement provoquer de belles choses ! La maison qui fleurit de Kang-mi Yoon offre une réflexion similaire en mettant en avant l'imagination florissante d'une petite fille, avide de nature et de couleur malgré la pollution extrême de sa ville. On peut espérer qu'en lisant cette histoire, les jeunes lecteurs gardent en eux, le désir de protéger ce monde vivant, générateur de rêve et d'énergies positives.

Enfin, Joung-mi Yoon dans L’île de Grand-Père, ne cherche pas à délivrer un message en particulier. Elle met en avant le pouvoir de l’imagination étroitement lié à celui de la nature et à l’amour. Joon-so est un jeune garçon pour qui aller passer quelques jours chez son grand-père dans un petit village côtier sauvage n’est pas forcément très réjouissant. Et pourtant, alors qu’ils partent ensemble faire une balade en bateau, la magie s’y mêle. Commence alors un voyage imaginaire fantastique ! La nature entremêlée à l’imagination du garçon permet de le rapprocher de son grand-père et de leur faire passer un moment précieux et inoubliable. Que dire enfin du dessin, absolument divin ! Les couleurs d’une douceur toute particulière nous emmènent instantanément loin, très loin.


Bibliographie

Un jour d'été
15,90 €
Disponible
Chez nous
14,90 €
Disponible
SUR MON ILE
13,90 €
Disponible
Le crayon
18,00 €
Disponible
La maison qui fleurit
17,50 €
Disponible
L'Île de Grand-Père
15,00 €
Disponible sous 4 à 7j

Le Phénix


Librairie Le Phénix
72 Boulevard de Sébastopol
75003 Paris - France

métro Réaumur-Sébastopol Réaumur-Sébastopol, lignes 3 et 4

Ouvert du Lundi au Samedi,
de 10 heures à 19 heures

Contacts


contact@librairielephenix.fr

(33) 01 42 72 70 31
Fax (33) 01 42 72 26 69

Lettres d'information

Mentions légales


Mentions légales

Conditions générales de vente

Qui sommes-nous


Librairie Le Phénix © 2023 - Réalisation : eNovAlp