Mon panier 0
Mes favoris 0
Poèmes de jeunesse : Oeuvre poétique Volume 1

Poèmes de jeunesse : Oeuvre poétique Volume 1

Editeur(s)
Belles lettres
Date de parution : 01/11/2015
Série(s) Oeuvre poétique

Expédié sous 48h
55,00 €

Livraison France à 7,90 € et à 5,90 € à partir de 45 € d'achat

Ean : 9782251100203
Pages : 823
Hauteur : 190 cm
Largeur : 125 cm
Partager :

Résumé


Ce volume rassemble les compositions poétiques de jeunesse attribuées à celui que les Chinois considèrent depuis le XIIe siècle comme leur plus grand poète, Du Fu (712-770). Il rassemble les poèmes composés avant l'éclatement, en 755, de la guerre civile qui opposa le gouvernement impérial des Tang au général rebelle An Lushan, et mit fin à l'âge d'or du début du VIIIe siècle. La traduction de ces 93 pièces, accompagnée d'un appareil critique aussi lumineux que possible pour un lecteur occidental, est en grande partie inédite.
Leur lecture donne à voir comment une voix singulière incarne mieux que tous les poètes de Cour réunis le déchirement entre l'ambition de servir et le refus de l'aliénation.

Il y a chez Du Fu, dès son plus jeune âge, une maîtrise prodigieuse de l'héritage de ses prédécesseurs et une profonde innovation poétique ; mais ce corps de références, même s'il est indispensable au lecteur moderne pour saisir la profusion des allusions et entendre l'écho de voix plus anciennes que la sienne, ne suffit pas à expliquer la puissance de son art poétique.

Au fil des poèmes, on voit Du Fu forger des expressions et des images que nul avant lui n'avait su ou osé figurer. Comme tout poète, il sait exploiter les ressources de la langue et tordre la syntaxe pour figer l'instantanéité de sa vision ; il innove en multipliant les croisements de sens, les contrastes des sentiments et les ruptures de rythme et de tonalité. Même dans les textes les plus innocents, les vers de circonstance, les compliments obligés, il mobilise avec une économie de moyens et des raccourcis souvent saisissants, une verve exceptionnelle. Le tout au service d'un seul message, constamment répété mais jamais épuisé : le lettré ne doit pas se compromettre pareil à « l'aigle sur le gantelet [qui] s'envolera dès qu'il sera repu ».


Sommaire

Introduction
L'enfance (712-730)
Le Grand Tour dans le Sud (731-735)
L'échec au concours impérial (735)
Le deuxième Grand Tour : l'Est (736-740)
Retour à Luoyang et mariage (741)
Le décès de sa tante et de sa grand-mère (742-744)
La rencontre avec Li Bai et l'utopie du retrait de la vie publique (744-746)
Chang'an : le concours infructueux de 747
Du Fu et Xuanzong (750-751)
La dénonciation de la guerre (752)
La fin de l'errance (753-755)
La prophétie du « féal tigresque » (755)
La guerre civile (756-759)
Chengdu (760-765)
Au fil de l'eau (765-770)
Sources primaires
Texte et traduction
Annexes
Bibliographie
Tables des poèmes
Index des noms propres


Extraits

71. Offert au Correcteur Chen le deuxième
贈陳二補闕

世儒多汩沒,
夫子獨聲名。
獻納開東觀,
君王問長卿。
皂鵰寒始急,
天馬老能行。
自到青冥裏,
休看白髮生。

Les érudits de ce temps sont pour la plupart bâillonnés,
vous seul, Grand Maître, gardez votre réputation.
Le commissaire des requêtes a ouvert la bibliothèque,
quand donc notre Souverain interrogera-t-il le poète ?

Si l'aigle noir ne s'inquiète que lorsque le froid surgit,
Même âgé le cheval céleste peut encore galoper.
Quand j'aurai atteint les cieux,
je ne regarderai plus mes cheveux blanchir !


A propos de l'auteur

En Chine, de tous les poètes classiques, Du Fu (712-770) se distingue comme le plus grand, le «saint de la poésie» (shi-sheng ?) selon l'expression consacrée, celui qui, seul, est parvenu à être à la fois un poète épique, lyrique et engagé. Treize siècles ont passé depuis la naissance de Du Fu : sa voix demeure aujourd'hui d'une clarté et d'une puissance qui ne laissent pas d'étonner.

Nicolas Chapuis, né en 1957, est diplômé en études chinoises de l'Institut National des Langues et des Civilisations Orientales et de l'Université Paris VII. Il est l'auteur de plusieurs traductions, dont les essais de poétique de Qian Zhongshu, et a publié en 2001 Tristes Automnes, une étude sur la poétique de l'identité dans la Chine ancienne.

Le Phénix


Librairie Le Phénix
72 Boulevard de Sébastopol
75003 Paris - France

métro Réaumur-Sébastopol Réaumur-Sébastopol, lignes 3 et 4

Ouvert du Lundi au Samedi,
de 10 heures à 19 heures

Contacts


contact@librairielephenix.fr

(33) 01 42 72 70 31
Fax (33) 01 42 72 26 69

Lettres d'information

Mentions légales


Mentions légales

Conditions générales de vente

Qui sommes-nous


Librairie Le Phénix © 2023 - Réalisation : eNovAlp